Informations

L'achat direct

Vous avez eu un coup de cœur en vous baladant dans la galerie abstraite ?
Vous souhaitez des informations complémentaires ?
Entrez directement en contact avec moi, je vous répondrai au plus vite !

N’oubliez pas de me préciser le tableau sur lequel vous souhaitez avoir des informations.

Vous souhaitez acheter une création contemporaine ?
2 solutions :
- Vous utilisez notre solution de paiement simple et sécurisés PayPal directement en ligne.
- Vous envoyer votre paiement par chèque par la poste. A réception, je vous enverrai le tableau. Pour cette option, je vous invite à entrer directement en contact avec moi.

Après confirmation de la commande, le tableau sera envoyé avec son certificat d’authenticité en colissimo (recommandé) selon le tarif d'expédition en vigueur (poids, volume).
Ce tarif vous sera confirmé lors de l’achat du tableau et viendra se rajouter au prix du tableau.

Si vous habitez la métropole Lilloise, nous pouvons convenir d’un rendez-vous
pour vous remettre directement le tableau.

Pour cette option ou pour toutes informations complémentaires
Contactez-moi !

En savoir +
Fermer X

La commande

Parce que chacun à des goûts qui lui sont propres et que les possibilités sont multiples
(en terme de formats, couleurs, textures…), je réalise des toiles sur demande
en respectant ma technique et ma personnalité artistique.

Sur une toile existante, les couleurs, la taille, les effets… pourront être modifiés dans la mesure du possible bien sûr.
Chaque œuvre proposée est unique. Je ne pourrai donc pas vous en faire une copie strictement identique.

Après confirmation de la commande, le tableau sera envoyé avec son certificat d’authenticité en colissimo (recommandé) selon le tarif d'expédition en vigueur (poids, volume).
Ce tarif vous sera confirmé lors de l’achat du tableau et viendra se rajouter au prix du tableau.

Si vous habitez la métropole Lilloise, nous pouvons convenir d’un rendez-vous
pour vous remettre directement le tableau.

Pour cette option ou pour toutes informations complémentaires
Contactez-moi !

En savoir +
Fermer X

La Carte Cadeau

Les occasions sont multiples d’offrir ou de participer à un cadeau : anniversaire, noël, mariage, départ en retraite, plaisir d’offrir…
Vous avez souvent envie de marquer le coup avec un cadeau original, unique et personnalisé
mais il n’est jamais évident de choisir pour les autres !
Que vous soyez seul ou à plusieurs, vous pouvez offrir une œuvre d’art moderne à vos proches.

Profitez de la Carte Cadeau Artistique du montant de votre choix !

Après confirmation de la commande, la Carte Cadeau Artistique vous sera envoyée en fonction de votre choix
soit par :
- Email
- lettre selon le tarif en vigueur.
Ce tarif vous sera confirmé lors de l’achat de la Carte Cadeau Artistique et viendra se rajouter au prix total.

Si vous habitez la métropole Lilloise, nous pouvons convenir d’un rendez-vous
pour vous remettre directement le tableau.

Pour cette option ou pour toutes informations complémentaires
Contactez-moi !

En savoir +
Fermer X

La location

La location s’adresse à tous !
Particuliers, entreprises, professions libérales, administrations…Laissez-vous séduire !


• Renouveler régulièrement sa décoration intérieure
• Décorer une salle/une maison pour un événement
• Embellir des bureaux...

Les occasions de rechercher des créations peuvent être nombreuses.

Pour favoriser le renouvellement ou la décoration temporaire d’un événement, je vous propose de louer mes toiles pour quelques heures, plusieurs jours, semaines….

Dans un premier temps, cette offre n’est proposée que sur Lille et sa métropole, département du Nord ainsi que sur St Quentin en Picardie, après étude de la faisabilité de la prestation.

N’hésitez pas à me demander un devis !

Pour cette option ou pour toutes informations complémentaires
Contactez-moi !

En savoir +
Fermer X

Paiement et conditions

Pour le paiement de votre œuvre abstraite, plusieurs possibilités :
• Le paiement en ligne sécurisé via Paypal.
• Le paiement par chèque (uniquement pour les paiements en plusieurs fois).

Adresse :
Laure CHARGELAIGRE – Les Pépites de Laure
Le Clos du Germoir
439 rue de Quesnoy
59118 Wambrechies

Vous pouvez également régler :
Au comptant
En plusieurs fois sans frais : 2, 3 ou 4 fois … en fonction du montant. Cette offre ne concerne que les tableaux supérieurs à 150 €.
Vous pouvez régler vos achats en plusieurs fois, en m’envoyant les chèques dont la totalité devra correspondre au montant total de la commande. N'hésitez pas à me contacter au préalable pour plus d'informations.

Conditions d’achat en plusieurs fois :
- Le tableau sera livré qu’après réception du paiement total.
- Livraison du tableau sous 10 jours après réception du paiement.
- Chaque œuvre est livrée avec sa facture et son certificat d’authenticité.
En savoir +
Fermer X
Article 238 bis AB

Défiscalisation

• Particuliers
Achat d’œuvres d’art, constitution d’une collection, profitez d’avantages fiscaux :
- exonération ISF
- taxation avantageuse des plus-values...

Renseignez-vous auprès des impôts !

- transmission du patrimoine, droit de succession intéressant
- dation en paiement pour régler tout ou une partie de ses impôts

• Entreprises, administrations, professions libérales...
Le saviez-vous ? L’art représente votre première source de DEFISCALISATION.

• Achat

- Déduction de l’achat du Résultat Imposable (5 ‰ du chiffre d’affaires).
- Déduction de 20% du prix d’achat de l’oeuvre pendant 5 ans.
- Obligation d’exposition au public pendant 5 ans.
- Le montant l’acquisition n’est pas imposable (pas d’ISF)...

• Location

En faisant entrer vos locations dans les charges d’exploitation, vous pouvez les déduire de votre résultat imposable.

Aux termes de l'article 238bis AB du Code Général des Impôts, les entreprises qui achètent des œuvres d'artistes vivants bénéficient de dispositions fiscales avantageuses.
Pour les œuvres dont le prix d'acquisition est inférieur à 5000 € hors taxes, les entreprises et professions libérales peuvent déduire le prix d'achat du résultat de l'exercice d'acquisition et des 4 années suivantes par fractions égales. Ce bénéfice est accordé à la condition que les œuvres soient exposées à titre gratuit dans un lieu "accessible au public, aux clients et/ou aux salariés de l'entreprise, à l'exclusion des bureaux personnels".

ARTICLE 238 AB CGI:
Article 238 bis (Loi n° 2003-1311 du 30 décembre 2003 art. 15 I, art. 16 finances pour 2004 Journal Officiel du 31 décembre 2003)

Article 238 bis AB en vigueur - Edition du 1er janvier 2006. Modifié par Loi 2005-1720 2005-12-30 art. 70 Finances rectificative pour 2005 JORF 31 décembre 2005.

Les entreprises qui achètent, à compter du 1er janvier 2002, des œuvres originales d'artistes vivants et les inscrivent à un compte d'actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition.

La déduction ainsi effectuée au titre de chaque exercice ne peut excéder la limite mentionnée au premier alinéa du I de l'article 238 bis, minorée du total des versements mentionnés au même article.

Pour bénéficier de la déduction prévue au premier alinéa, l'entreprise doit exposer dans un lieu accessible au public ou aux salariés, à l'exception de leurs bureaux, le bien qu'elle a acquis pour la période correspondant à l'exercice d'acquisition et aux quatre années suivantes.

Sont également admises en déduction dans les conditions prévues au premier alinéa les sommes correspondant au prix d'acquisition d'instruments de musique. Pour bénéficier de la déduction, l'entreprise doit s'engager à prêter ces instruments à titre gratuit aux artistes interprètes qui en font la demande, l'entreprise doit inscrire à un compte de réserve spéciale au passif du bilan une somme égale à la déduction opérée en application du premier alinéa. Cette somme est réintégrée au résultat imposable en cas de changement d'affectation ou de cession de l'œuvre ou de l'instrument ou de prélèvement sur le compte de réserve.

L'entreprise peut constituer une provision pour dépréciation lorsque la dépréciation de l'œuvre excède le montant des déductions déjà opérées au titre des premiers à quatrièmes alinéas.

Concernant les acquisitions d'œuvres d'art : L'article 238 bis AB du code général des impôts précise que les sociétés peuvent déduire de leur résultat imposable de coût d'acquisition d'œuvres originales d'artistes vivants inscrites à l'actif immobilisé à condition qu'elles restent exposées au public.

Cette déduction s'effectue par fractions égales sur les résultats de l'exercice d'acquisition et les quatre années suivantes pour les œuvres achetées à compter du premier janvier 2002 (ou des neuf ou dix-neuf années suivantes pour les autres œuvres suivant qu'elles ont été acquises à compter du premier janvier 1994 ou avant cette date).

La déduction effectuée au titre de chaque exercice, inscrite à un compte de réserve spéciale, ne peut excéder la limite de 5 pour mille du chiffre d'affaires, minorée du total des autres déductions opérées au titre de mécénat.

Une entreprise qui investit dans l'art et expose ses acquisitions peut effectuer des déductions fiscales sur le résultat de l'exercice d'acquisition et sur les quatre années suivantes.
Les professionnels qui ont acheté des œuvres originales d'artistes vivants et les ont inscrits à un compte d'actif immobilisé, peuvent déduire du résultat de l'année d'acquisition et des 4 années suivantes par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition dans la limite de 5 pour mille de son chiffre d'affaires HT.

En contre partie de cette déduction fiscale, l'entreprise doit présenter sur 5 ans les œuvres acquises au public.
Pour les œuvres dont le prix d'acquisition est inférieur à 5000 € HT, le Ministre délégué au Budget admet que la condition d'exposition au public soit satisfaite dès lorsque l'oeuvre est exposée dans un lieu "accessible aux clients et/ou aux salariés de l'entreprise, à l'exclusion des bureaux personnels ».

L'article 238 bis AB du C.G.I. issu de l'article 7 de la loi du 23 Juillet 1987 prévoit que les entreprises faisant l'acquisition d'œuvres originales d'artistes vivants, peuvent déduire une somme égale au prix d'acquisition des œuvres concernées.
Ce régime concerne les sociétés soumises, de plein droit ou sur option, à l'impôt sur les sociétés dans les conditions de droit commun ainsi que celles qui relèvent du régime fiscal des sociétés de personnes ainsi qu'au régime des sociétés d'exercice libéral, quelle que soit la nature de l'activité exercée.
Dans le cas d'achat d'œuvres d'artistes vivants l'objectif n'étant pas d'enrichir les collections publiques, mais de favoriser la création contemporaine, l'entreprise reste propriétaire de l'œuvre.
Cette déduction qui est pratiquée par fractions égales pendant cinq ans au titre de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes ne peut excéder au titre de chaque exercice la limite de 5 pour mille du chiffre d'affaires, minorée du total des déductions mentionnées à l'article 238 bis AA du CGI et doit être affectée à un compte de réserve spéciale figurant au passif du bilan.

En cas de changement d'affectation ou de cession de l'œuvre ou de prélèvement sur le compte de réserve, les déductions pratiquées sont immédiatement réintégrées.
La décision de pratiquer cette déduction relève de la gestion de l'entreprise et n'est subordonnée à aucune autorisation préalable de l'administration.
L'œuvre est enregistrée en immobilisation. Une réserve correspondant aux déductions effectuées crée au passif du bilan est réintégrable aux bénéfices imposables si l'œuvre cesse d'être exposée au public ou est cédée.
Dans le cas de cession, les excédents éventuels sur le prix d'acquisition seront assujettis aux régimes des plus-values professionnelles, et bénéficieront pour les cessions au-delà de deux ans de l'imposition à taux réduit.
La cession de l'œuvre d'art acquise dans ce cas par une entreprise est soumise à la TVA à taux réduit. L'article 7 de la loi du 23 Juillet 1987 prévoit également la possibilité de créer une provision pour la dépréciation de l'œuvre dans le cas où la dépréciation constatée excéderait les déductions déjà opérées.

Œuvres d'art et impôt de solidarité sur la fortune :
Pour toute personne assujettie au paiement de l'impôt de solidarité sur la fortune, les œuvres d'art sont exonérées à l'ISF.

Selon l'article 8551 du code général des impôts : les œuvres d'art, de collection et d'antiquité ne sont pas assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune.

A ce titre, ces biens ne sont pas déclarables (ils ne sont pas mentionnés dans la déclaration d'ISF) et ne sont pas imposables (les sommes consacrées à leur acquisition sont exonérées d'ISF).

L'œuvre d'art ou de collection peut ainsi permettre à son propriétaire de ne pas franchir la barre fatidique des 770 000 euros qui l'obligent à déclarer l'ensemble de son patrimoine.

Seuls les bijoux et le mobilier ordinaire sont taxés à cet impôt.

Les œuvres d'art sont exonérés de l'ISF :
* Les tapis et tapisseries : pièces entièrement tissées à la main, sur métier de haute ou de basse lisse ou exécutées à l'aiguille sur canevas.
* Les tableaux, peintures et dessins faits entièrement à la main, anciens ou contemporains. Ils peuvent être réalisés sur tout support et en toute matière (exemples : peintures à l'huile, peintures à la cire, peintures à l'œuf, aquarelles, gouaches, pastels, miniatures, enluminures, dessins au crayon ou à la plume, etc…).
* Les gravures, estampes et lithographies originales anciennes ou modernes, qui ont été tirées en nombre limité directement, en noir ou en couleurs, d'une ou plusieurs planches entièrement exécutées à la main par l'artiste, quelle que soit la technique ou la matière employée. Les gravures peuvent être en taille-douce, au burin, à la pointe sèche, à l'eau forte, au pointillé, etc...
* Les statues et sculptures originales, anciennes ou modernes, en toutes matières exécutées de la main de l'artiste. Lorsque l'artiste réalise des modèles (maquette, projet, modèle plâtre) destinés soit à être durcis au feu, soit à être reproduits en matières dures, soit à confectionner des moules pour la fonte de métal ou d'autres matières, ces maquettes, projets, modèles plâtre sont réputés également œuvres d'art originales. Sont également considérées comme œuvres d'art originales, les fontes des sculptures exécutées à partir d'un moulage de la première œuvre, sous réserve que leur tirage ait été limité quant au nombre et contrôlé par l'artiste ou ses ayants droits. (8 exemplaires plus 4 épreuve d'artistes).
* Les céramiques s'il s'agit d'exemplaires uniques entièrement exécutés par la main de l'artiste et signés par lui, à l'exclusion des articles manufacturés, même s'ils sont décorés et signés par l'artiste. L'artiste doit exécuter personnellement les opérations successives nécessaires à la confection de l'objet (mise en forme, cuisson, décoration).
* Les émaux sur cuivre entièrement exécutés de la main de l'artiste et comportant sa signature.
* Les photographies si elles sont tirées par le photographe ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus.
En savoir +
Fermer X